Le cas de Sophie K.

La pièce

Quel est le lien entre la science et l'art, entre les maths et le théatre; entre les équations aux dérivées partielles et court-jardin. Quel personnage singulier a l'audace de combiner ces optiques polaires sur la réalité. La réponse sur toutes ces questions, on peut bien la retrouver dans le dernier spectacle de Jean-François Peyret, en étroite collaboration avec Luc Steels (Vrije Universiteit Brussel).
Ce couple a un intérêt partagé à la popularisation des sciences exactes. Pour atteindre à ce but humaniste, Jean-François Peyret et Luc Steels ont fait un spectacle sur leur objet d'édification, Sofia Kovalevskaïa, bref Sophie K.

Sophie K. est l'une des personnalités les plus intrigantes du 19e siècle en science des mathématiques. Née en Russie, elle est la première femme en Europe à devenir professeur de mathématiques, après avoir lutté tout sa vie pour les droits de la femme à étudier et à exister dans le milieu scientifique. Son travail a porté sur les systèmes intégrables, menant à des applications en physique mathématique à la frontière entre prédictabilité et chaos. Elle a été l'élève de Weirstraß, le fondatuer de l'analyse complexe. Ses recherches ulérieures lui ont valu d'être reconnue dans son domaine et d'être notamment en contact avec Henri Poincaré. Kovalevskaïa est restée dans l'histoire pour avoir introduit un nouveau cas caractéristique dans le comportement des toupies (Le Cas de Sophie K.).
En outre, elle était aussi intriguée par la littérature, et elle a été active dans ce domaine. Elle a entrenu une correspondance avec son ami Dostoievsky pendant toute sa vie, elle a écrit plusieurs romans et pièces de théâtre, et a joué un rôle important dans les réseaux culturels de 19e siècle.
Son engagement politique a été tout aussi important. Elle avait une forte sympathie pour la mouvement nihiliste, mouvement précurseur des mouvements de gauche qui ont finalement conduit à la révolution Russe. Ses convictions politiques l'ont même amenée à participer à la Commune de Paris et à soutenir activement le réseau de révolutionnaires Russes né à cette époque.
Tout cela comporte que Sophie K. avait une idée fondée des choses les plus dissemblables, mais toujours préférant la raison critique à tout.

Jean-François Peyret et Luc Steels ont co-écrit une pièce de théâtre sur ce personnage intrigant. Cette pièce n'est pas une reconstitution biographique mais une quête des fondements de la personnalité de Kowalevskaïa et des problématiques qui ont donné un sens à sa vie : la beauté des mathématiques, le pouvoir de la littérature, la lutte pour la justice sociale. Trois actrices de renommée incarnent Kowalevskaïa (Olga Kokorina, Elina Lowensohn et Nathalie Richard), avec à leur côté un acteur masculin (Etienne Oumedjkane). La performance propose plusieurs points de vue au travers des nouveaux médias et de technologies contemporaines. La musique a été composée par Alexandros Markeas. Elle est jouée en live avec des parties électroniques qui relèvent le piano et les voix. La pièce est filmée puis retransmise sur scène après avoir été mixée. La performance est aussi présente sur le web.

Informations supplémentaires

Le dossier de presse et les articles de journal (La Libération, Le Monde ou De Standaard) contiennent plus d'info concernant la pièce. La vie de Sophie K. est décrite plus profondément dans l'article de Ammar Khodja et au site web de Joan Spicci, l'auteur de 'Beyond the Limit', une biographie de Sophie K. L'œuvre de Holger Dullen et l'article de Michèle Audin traitent le côté mathématique.

Dates et Location

Cette pièce a été créée pour le Festival d'Avignon de l'été 2005. Elle est maintenant jouée au Théâtre National de Paris (Théâtre National de Chaillot) du 26 Avril au 27 Mai 2006.

Excursion

Le vendredi le 19 Mai 2006 le service culturel (Dienst Cultuur) de la Vrije Univeriteit Brussel organisera une excursion vers une scéance de cette spectacle. Pour cette raison, un autocar est mis à votre disposition pour vous conduire en tout sécurité entre la Vrije Univeriteit Brussel et le spectacle. En plus, cette offre vous permet de participer a un entretien exclusif avec les auteurs, Jean-François Peyret et Luc Steels, et les acteurs. L'entretien est une opportunité qui vous permet de poser toutes sortes des questions concernant le contenu scientifique et artistique.

La programme contient également assez de temps libre ce qui vous permettra de faire ce que vous voudriez. Pendant la trajet vers Paris, on vous distribuera des dépliants concernant les exhibitions actuelles. On peut bien vous recommander l'expo 'Notre histoire ...' au Palais de Tokyo.

Programme

9u30 Départ à Bruxelles (KultuurKaffee, campus VUB)
13u Arrivée à Paris
14u Temps libre
20u Introduction par Prof. Luc Steels
20u30 Spectacle Le Cas de Sophie K.
23u Départ à Paris
2u Arrivé à Bruxelles

Prix

€ 32 (transport et scéance); faire un virement au 001-1558088-53 (en mentionnant 'Le Cas de Sophie K' et votre nom).

Contact

Si vous êtes intéressés et vous voulez participer à cette offre unique, n'hésitez pas de contacter une des personnes suivantes.
Wout Monteyne
Dienst Artificiële Intelligentie
Vrije Universiteit Brussel
Pleinlaan 2
1050 Brussel
Tel: +32 (0)2 629 3700
Mail: wout@arti.vub.ac.be
Dienst Cultuur
Vrije Universiteit Brussel
Pleinlaan 2
1050 Brussel
Tel: +32 (0)2 629 2326
Mail: cultuur@vub.ac.be
Plus d'info: site web